Si vous souhaitez profiter du confort au quotidien en restant chez vous, vous devez bien isoler votre maison. En effet, une bonne isolation permet d’éviter les déperditions thermiques tout en bénéficiant de la chaleur en hiver et de la fraîcheur en été. Elle peut s’effectuer par l’intérieur, mais aussi par l’extérieur. Comme une grande partie des déperditions de chaleur s’effectue sur les toitures et les murs, mieux vaut prioriser l’isolation de ces zones. Concernant particulièrement les murs, l’isolation par l’extérieur s’avère un moyen efficace. D’ailleurs, il existe plusieurs techniques qui s’offrent à vous pour réaliser un tel projet.

Quels sont les avantages de l’isolation par l’extérieur ?

C’est vrai que l’isolation thermique par l’extérieur est plus onéreuse que l’isolation thermique par l’intérieur. Cependant, elle représente un investissement rentable sur l’avenir. En effet, elle présente de nombreux atouts indéniables :

  • Elle permet de bien isoler votre maison tout en offrant une seconde jeunesse à votre façade. Un extérieur comme neuf permet de valoriser votre habitation.
  • C’est une technique plus efficace pour neutraliser les ponts thermiques, sources de déperditions énergétiques. Elle vous assure ainsi du confort en hiver comme en été.
  • Elle représente également une solution écologique extrêmement judicieuse. En effet, elle constitue une enveloppe continue autour de votre maison assurant ainsi une température constante aux murs extérieurs.
  • Avec ce type d’isolation, la surface habitable de votre maison reste intacte.
  • Comme les travaux sont réalisés à l’extérieur, ils n’impactent pas votre vie quotidienne.

Ainsi, l’isolation par l’extérieur est un excellent moyen pour isoler efficacement votre maison. Vous ne faites qu’à choisir la technique à utiliser tel que le bardage extérieur, l’enduit et le double mur. Votre choix dépend en général du matériau de construction utilisé et de votre budget.

Comment isoler sa maison par l’extérieur ?

L’isolation thermique par l’extérieur peut s’effectuer de différentes manières. Mais avant de procéder à un tel projet, vous devez d’abord faire une déclaration auprès de votre mairie afin d’obtenir une autorisation. Sachez que certains travaux d’isolation extérieure ne sont pas autorisés dans certaines régions. Pour isoler vos murs extérieurs, vous avez le choix entre l’enduit, le bardage et le double mur.

L’isolation extérieure sous enduit

C’est la technique la plus courante pour l’isolation par l’extérieur. En effet, elle est économique et sa réalisation est autorisée dans la majorité des communes. En plus, elle ne demande aucune pose d’ossature. Elle consiste à appliquer des panneaux isolants rigides sur les murs extérieurs à l’aide d’un treillis de soutien. Ensuite, il faut recouvrir les panneaux d’un enduit armé puis d’un revêtement de finition. Pour avoir des résultats de qualité, il est conseillé de faire appel à des professionnels pour réaliser ces travaux. Vous pouvez choisir entre deux types d’enduit : l’enduit organique (le moins cher) et l’enduit hydraulique.

L’isolation extérieure avec un bardage

L’installation du bardage extérieur est une technique de plus en plus à la mode pour l’isolation extérieure de la maison. Le bardage permet d’améliorer l’esthétique non seulement de la façade, mais aussi de la maison toute entière. Il assure également une bonne protection contre les intempéries et les divers facteurs environnementaux. Bien évidemment, il garantit une meilleure isolation de votre logement. Il est disponible sous une large variété de matériaux : le bois, le zinc, le ciment, le PVC, etc. L’installation du bardage nécessite la pose d’une ossature pour le fixer. Elle peut s’effectuer soit au vertical, à l’horizontal ou en diagonal.

L’isolation extérieure avec le double mur

Comme son nom l’indique, cette technique d’isolation s’effectue en double mur. En effet, l’isolant est mécaniquement fixé ou collé entre deux murs. Le mur intérieur est le mur porteur tandis que le mur extérieur joue le rôle d’un parement. Les deux sont fixés avec des platines spécifiques. Si le mur de parement est très peu perméable, vous pouvez insérer une lame d’air entre celui-ci et l’isolant.